Actu/Romans

« Le syndrome du spaghetti » est disponible en librairie

C’est jour de sortiiiiie 🥳 Mon nouveau roman, “Le syndrome du spaghetti” est désormais disponible dans toutes les bonnes librairies 😊

D’habitude, c’est le jour où j’explique pourquoi j’ai choisi cette histoire, ce thème, ces personnages… Du coup, je suis réveillée depuis trois heures du matin par l’excitation, évidemment, la terreur, indubitablement, mais surtout une question qui me taraude depuis que j’ai terminé ce livre : comment expliquer les raisons très personnelles qui m’ont poussée à l’écrire sans spoiler l’intégralité de l’histoire ? L’insomnie m’a donné la réponse : c’est impossible. Donc je ne révélerai rien, même sous la torture, mouhaha. Et si vous voulez comprendre ma démarche, je dis tout à la fin du roman, dans la postface (à ne surtout pas lire avant d’avoir terminé la lecture svp, avis aux petits malins qui, comme je le fais parfois, aiment commencer les bouquins par la fin😝). 

Vous le trouverez : 

🏀 Chez votre libraire préféré (en priorité!) ❤️

🏀 À la FNAC :

🏀Sur Amazon :

🏀Et en ebook :

Et comme il faut tout de même fêter ça, je vous partage ce petit extrait d’une conversation entre Léa, mon héroïne, et sa grand-mère : 

Belle journée à tous 😍

“Léa : — Si la vie était bien faite, on resterait dans la boîte. 

Mamoun hausse un sourcil en contemplant les pâtes éparses sur la table. 

— Tu peux développer ? demande-t-elle, mi-amusée, mi intriguée, sans cesser de me caresser les cheveux. 

— Disons que les spaghettis sont comme nos lignes de vie. Dans la boîte, elles sont parallèles, bien alignées et protégées de la réalité. Dès que tu les sors, c’est la catastrophe et tout fout le camp. 

Mamoun sourit, elle prend un spaghetti cru et croque dedans.

— Tu sais ce que c’est le problème des spaghettis parfaitement parallèles, coincées dans une boîte, Léa ? 

— Non… 

— D’une part, ils ne se croisent jamais les uns les autres, ce qui doit être d’un ennui mortel et surtout, c’est vraiment pas bon : goûte. 

Elle me tend la moitié restante de son spaghetti. Je croque dedans, c’est dur et sec. Elle n’a pas tout à fait tort… “

Vous en pensez quoi ? Dites-moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s