Chick-Lit et romance/Tous les romans

Sex and the City de Candace Bushnell : le grand classique qui ne déçoit pas

Couverture de Sex and the City (Livre de Poche)

Si vous êtes comme moi et que les coffrets des six saisons de Sex and the City trônent sur l’étagère de votre chambre, que les CD sont usés voire rayés d’avoir été rentrés et sortis de votre lecteur DVD, vous avez forcément un jour rebaptisé Miranda Hobbes votre copine qui veut faire carrière, Samantha Jones celle qui se tape la terre entière, Charlotte York, la gentille un peu coincée, et vous, bien entendu, vous vous êtes toujours prise pour Carrie Bradshaw. Le bug évidemment c’est que tout le monde veut être Carrie Bradshaw (et personne n’a envie d’être Miranda, Miranda elle-même n’a pas envie d’être Miranda), mais c’est sans importance parce que vous avez toujours su que dans votre groupe de copines, Carrie c’était vous, même si vous n’aviez jamais foutu un pied à Manhattan et que vous aviez remplacé les Manolo Blahnik par des converses vintage*.

Malgré cela, j’ai honte, mais je n’avais jamais lu le roman Sex and the City de Candace Bushnell. C’est désormais chose faite. Sex and the City est une collection d’essais inspirés de la vie New Yorkaise de Candace Bushnell, fondé sur la chronique qu’elle tenait dans le New York Observer, où elle analysait sa vie sentimentale et celle de ses copines dans cette jungle sans pitié où le concept de serial dating a depuis longtemps remplacé celui de la relation amoureuse : Manhattan.

Le livre n’a rien à voir avec la série, beaucoup moins rose et beaucoup plus cynique, il est construit comme une suite de tableaux. On en sait très peu sur la narratrice qui pose un regard lucide et désabusé sur la vie sentimentale (ou ce qu’il en reste) de la Jet Set New Yorkaise de la fin des années 90, le seul personnage récurrent est Carrie, tous les autres sont très secondaires, voire juste de passage. C’est drôle, c’est grinçant, incisif et politiquement incorrect. Ça se lit comme on boit un cocktail et contrairement à la série, ça ne donne pas du tout envie de déménager à New-York.

Pour la petite histoire, Sex and the City est devenu culte et a entraîné dans sa suite :

d’autres livres :

The Carries Diary (Le Journal de Carrie en français) de Candace Bushnell dont l’intrigue se situe bien avant Sex and the City puisque Carrie a 17 ans dans le tome 1.

Couverture de Le journal de Carrie tome 1   Couverture de Summer in the City (Le journal de Carrie tome 2)

des séries :

Les 6 saisons de Sex and the City de 1998 à 2004, la série que tout le monde connaît, créée par Darren Star et diffusée sur HBO, avec Sarah Jessica Parker dans le rôle de Carrie Bradshaw, Kim Cattrall, Kristin Davis et Cynthia Nixon dans les rôles de Samantha, Charlotte et Miranda.

Sex and the City DVD saison 1 Sex and the City DVD saison 2Sex and the City DVD saison 3

Sex and the City DVD saison 4 Sex and the City DVD saison 5 Sex and the City DVD saison 6

 

Et The Carrie Diariesune préquelle de Sex and the City pour adolescents sur la jeunesse de Carrie.

et des films :

Sex and the City 1 (2008, voir la bande annonce), Sex and the City 2  (2010, voir la bande annonce) réalisés par Michael Patrick King.

Sex and the City le film affiche            Sex and the City 2 le film affiche

Il y a eu des rumeurs sur un Sex and the City 3, mais elles ont été récemment démenties par Sarah Jessica Parker.

Bref, à lire absolument.

Pour l’acheter sur amazon (5,60€) : c’est par ici.

Pour lire la page Wikipedia sur Candace Bushnell : c’est par là 

Ma note : 6 sur 6 (Coup de coeur)

Ma note : 6 sur 6 (Coup de coeur)

*Bousillées

Titre original : Sex and the City
Auteur : Candace Bushnell
Genre : chick-lit
Première date de parution : 1er août 1997 (Warner Books)
Langue d’origine : anglais
Pays d’origine : USA
Éditeur en France : Albin Michel
Titre en français : Sex and the City
Traduction : Dominique Rinaudo
Nb de pages : 288
Parution en France : 5 janvier 2000
Publicités

12 réflexions sur “Sex and the City de Candace Bushnell : le grand classique qui ne déçoit pas

  1. The book sounds much more realistic than the series – more cynical. I’ll have to check it out. One thing that always annoyed me about the series (even though I love the show) was how Carrie was always asking questions but never answering them. She’d ask some sex question and then Samantha, Miranda, and Charlotte would all share and then she would just keep eating her brunch and not share her own story. But hearing more about the book makes it seem like maybe that was on purpose – like Carrie was just a writer living in NY asking all these questions but we didn’t know that much about her. Well, whatever, I still watched every episode!

    J'aime

  2. Ancienne fan de la série, je n’en possède toutefois pas de DVD et jamais, au grand jamais, je n’aurais voulu être Carrie. Je lui trouve un goût affreux, surtout pour ses Manolo Blahnik à pompons roses 😀
    Si je devais m’identifier, cela serait Charlotte 😀
    Vous avez raison, le livre est très bien.
    D’ailleurs, à présent, je suis passée dans la catégorie « Desperate Housewives » 😀

    J'aime

  3. J’adore cette série, même si je lui trouve pas mal de défauts et que Carrie ne trouve pas toujours grâce à mes yeux. Par contre je n’ai jamais lu le livre et ta chronique me donne bien envie 🙂

    J'aime

  4. Je n’ai jamais accroché à la série, trouvant les héroïnes, particulièrement Carrie, superficielles et idiotes, et la série faussement féministe (ce qui m’avait agacée ^^) mais je sais que je suis en minorité 😛

    Cela dit, j’avais tout de même essayé de lire le livre il y a pas mal d’années…et je l’avais trouvé vulgaire et super mal écrit !

    Moralité : Sex and the City et moi, on n’est vraiment pas faits l’un pour l’autre 😛 !

    J'aime

  5. Pingback: Petite définition de la Chick-Lit (pour les nulles) | Fan de chick-lit

  6. Pingback: Folle de lui d’Helen Fielding : alors, il est comment le nouveau Bridget Jones ? | Fan de chick-lit

  7. Personnellement, grande fan de sex and the city, j’ai été surprise un jour en restant devant le générique de fin de lire ceci « d’après le livre de Candace Bushnell », je me suis précipitée l’acheter et j’ai adoré. C’est certain que l’on aime pas pour les mêmes raisons, mais cette critique assez acerbe est plus réaliste, ce cynisme j’adore. Et moi qui aujourd’hui vis à Londres, je comprends exactement de quoi elle parle!

    J'aime

Vous en pensez quoi ? Dites-moi tout !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s